Maté

Votre profil :

Vous êtes plutôt ...

Votre saveur préférée ...

Votre moment privilégié ...

Votre pays de prédilection ...

Vous consommez BIO ?

Aucun choix disponible pour ce groupe

Maté

Une plante pleine de bienfaits

Plongée dans la culture sud- américaine, avec cette plante dont les effets stimulants se rapprochent du thé.

La culture du maté

Le maté est issu d‘Ilex paraguariensis, un arbre à feuilles persistantes de la famille du houx. Principalement cultivé en Amérique latine, c’est « l’or vert » de ce continent !

En Argentine, le « yerba maté » est la boisson la plus consommée. Un véritable rituel de partage et d’union. Un institut, un musée et une journée nationale lui sont même dédiés.

Les vertus du maté

En quelques années, le maté s’est fait une place dans notre culture occidentale en raison de ses multiples bienfaits. Il est devenu l’allié par excellence des sportifs, des étudiants en blocus, des travailleurs actifs et des personnes à la recherche d’énergie ou d’une perte de poids.

> Concentré en caféine* (moins que le café, mais davantage que le thé), le maté est un stimulant tant au niveau physique que cérébral.

*les feuilles de maté sont riches en matéine, une molécule identique à la théine et à la caféine, appartenant à la famille des méthylxantines.

-  il permet de rester attentif sur le long terme, de lutter contre la fatigue mentale et d’améliorer les performances cognitives et la mémorisation.

-  il offre un effet coupe-faim (augmentation de la sensation de satiété), coup de fouet (stimulation de la combustion des graisses et de la dépense énergétique) et purifiant (propriétés diurétique).

- il permet de lutter contre la fatigue musculaire et de réduire les crampes, en stimulant l’organisme tout en évitant la déshydratation et l’accumulation d’acide lactique dans les cellules.

> Très riche en antioxydants (davantage que le thé vert ou le vin rouge), le maté supporte la lutte contre le stress oxydatif et le vieillissement.

> Riche en vitamines A, B, C et en minéraux (fer et magnésium), le maté est un allié incontournable pour chasser la fatigue et rééquilibrer l’humeur.

> Riche en polyphénos (catéchines et flavonoides) aux propriétés lipolytiques, le maté réduit l’absorption des graisses.

Le maté peut-être bû nature (son amertume corrigée par du miel ou du sucre) ou dans une recette parfumé.  En été, la version rafraîchissante du maté appelée « tereré » remplace l’eau chaude par un jus de fruit bien frais ou une limonade pétillante.

La préparation du maté

Par coutume le maté est préparé dans une calebass: une courge séchée puis creusée pour former une gourde). Mais il peut être préparé dans le contenant de votre choix. Des calebasses revisitées, en inox ou en silicone, par exemple permettent de simplifier la préparation et la consommation du maté ; tout en offrant à ce contenant une durée de vie plus longue et davantage de fonctionnalités (conservation de la chaleur notamment).

- Remplissez la calebasse de maté jusqu’au ¾.

- Mettez l’eau chauffer à 95°C.

- Pendant que l'eau chauffe ajoutez un peu d'eau froide dans la calebasse pour imprégner le maté.

- Ajoutez ensuite l’eau frémissante et faites infuser 5 à 10 min.

La dégustation du maté

La calebasse est traditionnellement associée à la bombilla. Une sorte de paille en inox munie d’un filtre à son extrémité permettant d’éviter les résidus de feuille lors de l’aspiration. Celle-ci offre ainsi la possibilité de boire le maté directement dans la calebasse sans avoir à filtrer la préparation.

Maté 
Résultats 1 - 16 sur 17.
Résultats 1 - 16 sur 17.