On aime... le thé glacé !

Loin des sodas industriels, parfois trop sucrés, le thé glacé séduit de plus en plus de monde et s’impose comme la boisson incontournable de l’été. Le thé glacé est particulièrement rafraîchissant. Il permet d’ajouter une pointe de gourmandise à l’eau, d’autant qu’en période de forte chaleur on recommande de s’hydrater régulièrement. De plus, le thé glacé regorge de bienfaits pour notre santé… Il n’y a vraiment aucune raison de s’en priver.

 

Votre thé glacé maison

Comme son cousin le thé chaud, le thé glacé demande un peu d’attention pour révéler tous ses arômes. Le premier réflexe est de préparer son thé selon la méthode traditionnelle, puis de faire refroidir la préparation avant de la déposer au réfrigérateur… Mais cette méthode est longue et donne parfois un résultat décevant : amertume, saveurs altérées. Pour préparer un bon thé glacé, ou une savoureuse infusion glacée, optez plutôt pour une infusion dans une eau à température ambiante. Cette infusion à froid permet une distillation douce des arômes et bloque la diffusion des tanins. Résultat, la préparation dégage une incomparable douceur, sans goût amer. Par ailleurs, en infusant à froid, le thé conserve toutes ses vitamines !

Petit conseil Teatower : assurez-vous de la qualité de votre eau. Trop de calcaire entraînera un développement d’amertume dans votre thé, même glacé.

 

Préparation du thé glacé

Un bon thé glacé, ou une bonne infusion glacée, repose sur l’équilibre du dosage et du temps d’infusion. On prépare généralement le thé glacé en carafe. Il faut compter 4-5 petites cuillers de thé en vrac ou 2-3 sachets de thé ou de tisane pour un litre d’eau. Le temps d’infusion varie énormément selon les préparations : 4 heures maximum pour un thé noir ou un thé vert fumé, 6 à 8 heures pour un thé vert léger ou un thé blanc. Les rooibos ou les tisanes peuvent être “oubliés” au réfrigérateur sans crainte. En revanche, les thés, verts et surtout noirs, risquent de développer à nouveau de l’amertume en cas de macération prolongée.

Vous pouvez selon vos envies ajouter des fruits, des plantes aromatiques ou des épices à votre infusion à froid. Ce thé glacé personnalisé vous apportera une fraîcheur fruitée, que vous pourrez déguster tout au long de la journée ! Si vous ne pouvez pas boire le thé sans sucre, essayez d’ajouter du miel, du sirop d’agave ou du sirop d’érable : ces édulcorants naturels ont moins d’effets négatifs que le sucre classique.

 

Les bienfaits du thé glacé

Le thé glacé marque un point important sur son homologue chaud : la théine se diffusant mal dans une eau froide, un thé glacé présentera une très faible teneur en théine / caféine. On peut donc boire du thé glacé à tout moment de la journée sans craindre les effets secondaires. Infusé à froid, le thé conserve ses vertus antioxydantes et son pouvoir brûle-graisse, notamment pour le thé vert.

Mais boire du thé glacé maison, c’est aussi limiter les boissons industrielles et les sodas ! Vous profitez ainsi des bienfaits d’ingrédients naturels, personnalisables à l’infini. Et si vous restez un(e) inconditionnel(le) des bulles, laissez infuser votre thé dans de la limonade ou de l’eau gazeuse ! Vous obtiendrez une boisson rafraîchissante, pétillante et bonne pour votre santé !

On peut en outre préparer des thés glacés détox, en misant sur les vertus d’aliments reconnus pour leur pouvoir détoxifiant : citron, menthe, gingembre, thym, romarin…

 

Le thé glacé dans le monde

Si le thé chaud et la tisane sont consommés depuis des millénaires, le thé glacé est une invention relativement récente. Le thé glacé était connu dès le milieu du XIXe siècle aux États Unis, mais sa consommation a pris un réel essor au début du XXe siècle. Un jour de grosse chaleur de 1904, lors de la Foire Internationale de Saint-Louis, le marchand de thé Richard Blechynden a eu l’idée de servir sa boisson froide, pour conquérir une clientèle assoiffée... Voilà l’acte de naissance “officiel” du thé glacé !

Au Japon, le thé tient une place prépondérante dans la culture et on le consomme aussi bien chaud que froid. Tous les thés japonais peuvent être infusés à froid, et particulièrement le thé vert matcha.

En Thaïlande, où le thé glacé est très populaire, on utilise traditionnellement du thé noir auquel on ajoute du lait concentré et des épices (cannelle, cardamome, …)

En Amérique du sud, c’est l’infusion traditionnelle de maté que l’on consomme glacée lorsque la température monte trop. On peut même agrémenter son maté glacé de citron ou de menthe.

Les États-Unis restent le pays où l’on consomme le plus de thé glacé au monde, tandis qu’en Europe, c’est la Suisse qui s’impose comme la championne du thé glacé !

La séléction
Le blog
A vous la parole !

Découvrez toute notre actualité sur nos différents thés et infusions inspirés de voyages et d'ailleurs. Savourez nos thés et partagez un moment de détente en lisant nos articles !

Facebook
Twitter
Pinterest