Thé noir

Les thés noirs les plus appréciés en Occident proviennent de Chine ou d’Inde et offre une robustesse plus prononcée que le thé vert. Très populaire sur notre continent, où il a d’abord connu son essor en Grande-Bretagne, le thé noir se sirote aussi bien nature qu’agrémenté de lait et de sucre. Beaucoup de thés noirs sont aromatisés, ce qui permet au consommateur une grande variété de dégustations dans une tasse souvent puissante et pleine de saveurs. Les thés noirs indiens sont plutôt connus pour leur robustesse tandis que les thés noirs chinois offrent souvent des notes plus douces et subtiles, pour un breuvage qui reste tonique et qui s’apprécie souvent le matin.

Le thé noir est un thé qui a subi une oxydation complète, ce qui explique son goût plus prononcé que le thé vert. Dans de bonnes conditions, un thé noir peut se conserver plusieurs années sans perdre de sa saveur. Son procédé de fabrication commence par le flétrissage : cette étape permet de retirer une bonne partie de l’humidité présente dans les feuilles fraîches. On roule ensuite les feuilles et on les laisse fermenter dans un endroit chaud et humide.

Les thés noirs chinois (non mélangés) reçoivent habituellement le nom de leur région d'origine. Parmi les thés noirs réputés d’Inde, on peut citer le célèbre Darjeeling au goût riche et distinctif. Les thés noirs du Sri Lanka (souvent appelés « Ceylan ») sont aussi souvent de très bonne qualité. Mentionnons également l’Earl Grey, un délicieux thé noir aromatisé à la bergamote : une vraie star en Occident ! Ajoutez-y des zestes de citron et d’orange, et vous obtenez un « Lady Grey » très rafraîchissant.

Thé noir

Résultats 1 - 70 sur 70.